Aligot GO GO GO!!!!

Il suffit de mettre un bout de museau dehors pour le constater, l’hiver n’a pas dit son dernier mot. Qu’importe, on en prend notre partie et on enfile sans aucun scrupules les calories. Les C&C vous propose un plat qui tient au corps, un plat mythique, un plat pas souvent réalisé à la maison: l’aligot. Selon le Larousse gastronomique (une des nombreuses bibles culinaires qui envahit les étagères du foyer des C&C), « l’aligot est une préparation à base de pommes de terre, d’ail et de laguiole dans le Rouergue (en Aveyron) ou de cantal en Auvergne, où elle porte le nom de truffade. » Vu la définition, pour être exact, nous avons donc préparé et dégusté une truffade. Cantal ou laguiole côté sex appeal c’est un peu kiffe kiffe, manger un aligot en amoureux c’est un peu comme draguer en doudoune: un challenge!!! Parenthèse France Roche terminée, continuons la définition du Larousse: « ...Le fromage ne doit pas être affiné, aussi utilise-t-on de la tomme fraîche (la meilleure provient de Planèze). Toutefois il est courant de dire que l’aligot est fait avec l’un ou l’autre fromage. » Ouffff, on peut donc garder ce merveilleux jeu de mot en guise de titre, ben oui…truffade fade fade fade, c’est un peu moins vendeur pour un blog gastronomique! Le secret de la réussite de l’aligot réside dans l’incorporation parfaite du fromage au pommes de terre. Il faut que la préparation obtenue « file », c’est à dire qu’elle forme un long filet lorsqu’on soulève la cuillère. Au final, c’est pas si compliqué à condition d’avoir un peu de force dans les biceps (faut bien qu’elles soient brûlées à un moment ou un autre toutes ces fichues calories!). Pour la recette cliquer sur la suite! On vous laisse on attaque une fondue savoyarde, c’est vraiment trop dur l’hiver!

Lire la suite