Paris, c’est la campagne, épisode 6: un final en beauté!

 

Pour finir (enfin!!!!) de vous narrer notre épopée parisienne,  un petit détour par l’Italie et plus exactement la Toscane. Alors, on ne va pas y aller pas 4 chemins, on ne va pas prendre les petits routes en vespa, on va tracer en Ferrari sur l’autoroute: c’est notre coup de coeur parisien! D’abord, parce que quand on pénètre dans cette minuscule échoppe, ça déborde d’Italie de la cave au plafond : un fourbis de produits made in Toscana (le lieu fait restaurant ET épicerie), une table d’hôtes un peu en bordel au fond, un maillot de foot (forcément), des objets kitsch, une télé (re-forcément), 2 ou 3 tables coincées les unes aux autres, les 2 patrons so italiano: gouaille chaleureuse pour l’un, service classe et discret pour l’autre et les filles souriantes et pleine de vie. Bref, tout ce qu’on aime en Italie est ici réuni. Mais trève de suspense on vous donne tout de suite le nom de ce petit morceau de Toscane installé à Paris depuis 2 ans: Piccola Toscana, juste derrière le square Montholon dans le 9e (oui c’était un peu notre coin le 9e, nous avons appliqué la règle de tous bons parents parisiens: dans un périmètre de 500 mètres autour de ton logement tu vivras, les autres arrondissements tu banniras!). Retournons en Italie (vraiment, je vous jure qu’on s’y croyait), dans l’assiette, pour commencer un mélange des produits vedettes de la maison: un assortiment de charcuteries (notamment une soppressata, sorte de fromage de tête italien à tomber par terre) et de fromages (dont certains parfumés à la truffe et à la poire). Nous avons enchaîné avec une porchetta pour Monsieur Choucroute et les ravioli du jour pour Madame Churros. La porchetta c’est LA spécialité de la maison, une tranche de cochon de lait farcie aux herbes, fondante à coeur et croustillante tout autour: une prouesse de cuisinier que d’avoir un tel résultat, dixit Monsieur Choucroute qui a choisi de faire comme les Toscans et de la manger accompagnée de haricots blancs. Les ravioli du jour étaient aux câpres, accompagnés d’un peu de sauce tomate et de fromage sur le dessus, un plat de pâtes comme là-bas dit! Vu les quantités servies, nous n’avons plus eu de place pour un dessert (c’est dire si c’est bien servi), le tout arrosé d’un Sodole de la famille princière des Strozzi. En parlant des Strozzi, une petite anecdote découverte dans le Paris Match de la semaine dernière. Les jeunes princesses Strozzi pourraient être les descendantes de…la Joconde! Décidément, il y a vraiment de la magie dans ce petit coin d’Italie à Paris. A découvrir en détail dans notre galerie photos (cliquer sur à suivre!).

Piccola Toscana

10 rue Rochambeau

75009 Paris

09 51 04 46 35‎

Lire la suite