Une jolie fleur

« Le mai le joli mai en barque sur le Rhin » chantait Apollinaire, et bien mon cher Guillaume, laisse-moi te dire que cette année, le mois de mai n’a rien de joli, il est pourri, la barque on oublie, alors quoi de mieux qu’un bon rapport qualité-prix pour se remonter le moral. Les C&C se sont malgré tout aventurés le long du Rhin, vers le Nord, pour un menu du jour qui vaut vraiment le détour. A Gambsheim, l’ancien bistrot de la gare a été rebaptisé Fleur de Sureau, un service attentionné, une salle feutrée, un chef sachant cuisiner (et oui il faut le rappeler ce n’est plus toujours le cas !) et un menu du jour à 18,50 euros.Dans la salle, les vestiges de l’ancien bistrot sont encore visibles : un immense comptoir un peu mastoque qui dénote un peu avec le reste de la salle redécorée dans des tons crèmes plutôt sobres et dont les murs affichent de grands tableaux ou de petites pastels d’artistes contemporains. Le nappage blanc et les lampes façons plumes de cygne finissent de donner une touche chic à l’ensemble. Les C&C y sont allés un jeudi midi et le restaurant n’était pas plein, la salle était très agréable. Tout comme le service, discret, souriant et professionnel. A noter que le déjeuner fut rondement mené en 1h15 de l’apéro au café, un bon rythme pour qui veut ensuite repartir travailler.

Une salle épurée

En entrée un presskopf avec ses petits légumes de printemps coupés en brunoise et une belle crème épaisse au raifort. Le presskopf était manifestement fait maison et la fraîcheur des légumes et de la crème contrebalançait parfaitement le côté « charcutier » du fromage de tête.

Presskopf et brunoise de légumes de Printemps

En plat, pintade rôtie, purée et coulis de poivrons. La pintade avait la peau croustillante et dorée et sa cuisson était parfaitement maîtrisée (pas sèche du tout). Un peu sceptique à la lecture du coulis de poivron, Madame Churros a finalement été emballée : une touche de soleil sans aucune amertume, au contraire presque un peu sucrée et qui redonnait du pep’s à la purée de pommes de terre cachée sous la pintade (un petit rab’ était proposé en accompagnement dans un verre).

Pintade rôtie, purée et coulis de poivrons

Pour finir, une tartelette au chocolat. Un fond de tarte recouvert de ganache chocolat avec une quenelle de sorbet goyave qui allégeait au palais le dessert.

Tartelette chocolat et sorbet goyave

L’addition

Monsieur Choucroute s’est offert 2 verres de Riesling de chez Muré à 3,50 (en fait pour être parfaitement exact c’est Madame Churros qui les lui a offerts puisque c’est elle qui a réglé la note #callhergenerosity) et petit plus pour ceux qui aiment finir avec un bon goût de café, une carte de petits noirs est proposée à 2,10 le moka d’Ethiopie ou le 100% arabica italien, pourquoi s’en priver? La carte est un peu plus chère (compter en moyenne 22 euros pour un plat et 13 euros pour une entrée) mais vu la qualité du menu du jour, les C&C sont prêts à revenir pour la tester et cette fois ce sera au tour de Monsieur de payer (#callhimjeseraipasentraidemefaireentuber?).

Juste en face de la gare

Une adresse à croquer et à conserver

 

Un peu de culture, ça peut pas faire de mal!

Fleur de Sureau 22 rue du chemin de fer à Gambsheim
0388218522
Fermé mardi soir, mercredi et samedi midi
Terrasse en été
www.fleurdesureau.fr

 

3 réflexions au sujet de « Une jolie fleur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>