16,80 euros sinon rien!

Les C&C connaissaient la maison pour y être allés une ou deux fois, mais l’expérience nous avait laissé sur notre faim. A l’époque, Le pont aux chats, puisque c’est de cet établissement krutenauvien dont on parle, visait les étoiles ou au moins le cercle fermé des petits gastros strasbourgeois, mais il manquait un petit je-ne-sais-quoi qui faisait que la mayonnaise ne prenait pas, et l’addition était plutôt salée. Virement de cap, aujourd’hui c’est 16,80 euros entrée-plat-dessert-café, formule unique midi et soir, l’adresse devient ainsi un des meilleurs rapport qualité-prix de la ville.

Une belle maison de la Krutenau

La salle n’a pas changé, et on regrette un peu une déco bancale qui masque la beauté des lieux, car l’endroit a vraiment du cachet et ne nécessiterait pas de peintures bariolées et autre lumières colorées. Question de goût, la pièce reste malgré tout chaleureuse. Le service est discret, souriant et professionnel.

La salle

Dans la cuisine c’est toujours un chef formé chez les plus grands qui officie, pour réussir à serrer ses additions, il a ôté le superflu, pour se concentrer sur des plats simples mais très bien maîtrisé. pas de chichis, du goût un point c’est tout! Un vitello tonato ou une tête de veau pour commencer. A suivre un cabillaud sur risotto vert crémeux pour Madame Churros, des tripes à la mode de Caen pour Monsieur Choucroute (qui ce soir-là a opté pour un « trip » abats). Et la carte se décline ainsi: maximum 3 ingrédients par plat et c’est bien suffisant. En cette période ou chaque établissement se dit « bistrot », dans l’assiette du Pont aux chats c’est bien cet esprit là qu’on retrouve.

Tete de veau

Cabillaud et risotto vert

Tripes à la mode de caen

Pour le dessert, une tatin délicieuse et une crème caramel. La carte compte des plats un peu moins classiques (marmelade de carottes/mangues, boudin basque au piment d’espelette, crème chocolat agrémentée de riz soufflé et coulis d’orange amère) mais en général ce sont des mariages connus, qui fonctionnent bien. Une adresse parfaite pour un déjeuner ou un dîner, un repas de travail ou un dîner en amoureux, le lieu et surtout la carte permettent de donner à chaque service son rythme, dans l’assiette c’est toujours juste. Les vins sont proposés à la bouteille et au verre, entre 3 et 5 euros, là encore le juste prix. En sortant on s’est dit « pour sûr on se le refera! ».

Le pont aux chats 42 rue de la Krutenau 67000 Strasbourg 03 88 24 08 77
fermeture: samedi midi et dimanche toute la journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>