Aligot GO GO GO!!!!

Il suffit de mettre un bout de museau dehors pour le constater, l’hiver n’a pas dit son dernier mot. Qu’importe, on en prend notre partie et on enfile sans aucun scrupules les calories. Les C&C vous propose un plat qui tient au corps, un plat mythique, un plat pas souvent réalisé à la maison: l’aligot. Selon le Larousse gastronomique (une des nombreuses bibles culinaires qui envahit les étagères du foyer des C&C), « l’aligot est une préparation à base de pommes de terre, d’ail et de laguiole dans le Rouergue (en Aveyron) ou de cantal en Auvergne, où elle porte le nom de truffade. » Vu la définition, pour être exact, nous avons donc préparé et dégusté une truffade. Cantal ou laguiole côté sex appeal c’est un peu kiffe kiffe, manger un aligot en amoureux c’est un peu comme draguer en doudoune: un challenge!!! Parenthèse France Roche terminée, continuons la définition du Larousse: « ...Le fromage ne doit pas être affiné, aussi utilise-t-on de la tomme fraîche (la meilleure provient de Planèze). Toutefois il est courant de dire que l’aligot est fait avec l’un ou l’autre fromage. » Ouffff, on peut donc garder ce merveilleux jeu de mot en guise de titre, ben oui…truffade fade fade fade, c’est un peu moins vendeur pour un blog gastronomique! Le secret de la réussite de l’aligot réside dans l’incorporation parfaite du fromage au pommes de terre. Il faut que la préparation obtenue « file », c’est à dire qu’elle forme un long filet lorsqu’on soulève la cuillère. Au final, c’est pas si compliqué à condition d’avoir un peu de force dans les biceps (faut bien qu’elles soient brûlées à un moment ou un autre toutes ces fichues calories!). Pour la recette cliquer sur la suite! On vous laisse on attaque une fondue savoyarde, c’est vraiment trop dur l’hiver!

Ingrédients
pour 3 à 4 personnes pour un plat unique,pour 6 personnes en accompagnement d’une viande ou pour 2 personnes super gourmandes suivez mon regard…
3 pommes de terre bintje (ou tout autre pommes de terre farineuse)
une poignée de gros sel
40 g de beurre
25 cl de crème
1 petite gousse d’ail
300 g de cantal jeune
fleur de sel
poivre du moulin
Recette

Éplucher les pommes de terre et l’ail. Râper le cantal. Hacher l’ail très finement. Couper les pommes te terre en deux dans le sens de la longueur et non en rondelles pour éviter que qu’elle ne se gorge d’eau pendant la cuisson (en effet la fibre d’une pomme de terre suit le côté allongé de la pomme de terre, en la coupant dans le sens de la longueur vous éviterez de couper les fibres et la pomme de terre ne se gorgera pas d’eau).

les ingrédients

Les mettre dans une casserole et les couvrir d’eau froide, saler et porter à ébullition.

Lorsque l’eau bout, baisser le feu et écumer les impuretés qui remontent à la surface.

Cuire pendant environ 20 minutes (vérifier la cuisson en plantant une lame de couteau dans la chaire de la pomme de terre). Égoutter les pommes de terre dans une passoire et laisser l’eau s’évaporer pendant deux minutes. Faire chauffer la crème dans une casserole à feu doux et couper le beurre en petits morceaux.

Les C&C ont pris du cantal jeune, mais l’original c’est avec le laguiole

Passer ensuite les pommes de terre au moulin à légumes ou les écraser à l’aide d’un presse-purée  (ne jamais mixer une purée de pommes de terre, elle deviendrait collante et élastique, bref désagréable à déguster, pour ne pas dire dégueu!).

Rajouter ensuite la crème, le beurre en dés et l’ail. Mélanger à l’aide d’une spatule en bois. Saler et poivrer. Remettre sur le feu et chauffer la purée tout doucement pendant 5 minutes.

Tourner et tourner et tourner…

Rajouter le fromage en trois fois en prenant soin de bien mélanger A chaque fois, faire fondre le fromage avant d’en rajouter à nouveau (l’opération prend environ 10 minutes). Continuer à chauffer très doucement en mélangeant continuellement  jusqu’à ce que la pâte devienne coulante et forme un beau ruban lorsque vous la laisser couler dans votre casserole.

Le fil de la réussite

Servir avec de bonnes charcuteries et une belle salade verte.

3 réflexions au sujet de « Aligot GO GO GO!!!! »

  1. Ah ben voilà, un grand mystère de la vie vient de m’être révélé : je ne comprenais pas pourquoi mes purées étaient toujours collantes alors que celles de môman, non. J’ai la réponse : exit le mixer et vive le presse purée !!! Merci à vous deux !! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>