One day in Paris

Du petit-dej au dîner, les C&C vous proposent 5 adresses pour une journée gastronomique idéale à Paris. Le soleil vient de se lever, il va bientôt arriver le moment de la journée préféré de Madame Churros: l’ami thé ou café, l’heure du petit déjeuner (cette phrase doit être chantonnée sur un air bien connu sinon elle n’a aucun intérêt!). Et bien après plusieurs séjours parisiens et d’innombrables cafés-croissants mous-jus de fruits acides à 15 euros le « petit déjeuner parisien », les C&C ont enfin trouvé leur petit nid matinal: chez Claus dans le 1er arrondissement… Pour la suite du périple gastronomique cliquez sur la suite.La maison est spécialisée dans la préparation du muesli. Mais on y trouve également des gâteaux individuels (le créateur Claus est certes allemand, mais ici il n’y a pas que du Frühstück il y aussi du breakfast avec scones, carrot cakes, etc) à tomber par terre, des vraies salades de fruits, des pains spéciaux, des viennoiseries et pour les amateurs de salé des assiettes simples mais avec d’excellents produits. Le tout dans un petit salon de thé situé à l’étage. Couleurs façon Mondrian et meuble vintage sans en faire trop. On s’y est tout de suite senti bien et on s’est régalé. Au rez-de chaussé, c’est une petite épicerie dédiée au petit déjeuner qui accueille le matinal gourmet.

Chez Claus : l’embarras du choix

Charme désuet travaillé

Scones!!!!

The muesli

Miammmmm

Après un si copieux petit déjeuner, quelques heures de marche, de shopping et de visites plus tard, nous voilà chez Nanashi. La cantine japonaise branchée du moment. Une grande salle façon entrepôt. Dans l’esprit c’est Berlin qui mangerait à la façon de Tokyo. La carte est assez simple. le service super cool mais très pro. Bref une adresse bobo à souhait mais avec le côté chouette de la branchouillitude et sans prise de tête. Au menu: bento, chirashi, don de boeuf et soupe nippone. Le tout estampillé bio of course (boboblige!) bien servi et à des prix corrects (environ 20 euros pour un plat et une boisson).

Ambiance bobobiocool

Paris meets Tokyo meets Berlin

Don de boeuf

Bento

Une carte abordable

Autre alternative pour un déjeuner simple et bon: Boco. Les frères Ferniot se sont associés à des grands chefs (Anne-Sophie Pic, Emmanuel Renault, Gilles Goujon, Christophe Michalak, etc…) pour mettre en bocal des entrées, des plats, des desserts. Le client choisit ses bocaux qui sont ensuite réchauffés. Un fast bistrot food où les produits servis sont bio (décidément) bons et bien préparés. La maison possède deux adresses mais l’idée pourrait en inspirer plus d’un et essaimer un peu partout en France.

Bocaux de Boco

Chef made

Ambiance bistrot épicerie

Un menu, 3 bocaux

Re-marche, re-shopping, re-visite, un détour au Petit Café du monde entier à l’heure du goûter. THE place pour les enfants, décor vintage ambiance formica et vieux fauteuils, coin jeux pour les enfants, animations et ateliers dans toutes les langues et gâteaux comme à la maison. Le tout sous l’oeil bienveillant, le sourire et les conseils de Luisa la patronne. Idéal quand on a des petits et après toutes ces pérégrinations dans la capitale, Mademoiselle Choupette méritait bien une pause.

Le petit café du monde entier, c’est chouette et coloré

Pour le dîner, voilà presque deux ans que chaque fois que nous allons à Paris nous tentons de décrocher une table chez Frenchie. Mais manger chez Grégory Marchand s’avère presque aussi difficile que de décrocher une table au Noma à Copenhague. Horaires de réservation téléphonique stricts entre 15h et 17h, pas de prise de message et même dans ce créneau horaire plusieurs essais sans que personne ne décroche jamais. Nous avons déjà toqué à la porte du restaurant mais sans réservation point de salut. Alors certes, son livre La cuisine du Frenchie at home est devenu la nouvelle bible de Monsieur Choucroute mais toutes ces vaines tentatives nous ont un peu agacés. Résultat, nous avons délaissé Frenchie pour la pus accueillante et plus abordable Albion. Un restaurant tenu par des Anglais (au cas où la subtilité vous aurez échappé). Une grande salle très agréable avec à l’entrée sol de verre pour laisser entr’apercevoir la cave. Une carte néo-bistot sans fioritures. Ce jour là (en avril): risotto à l’encre de calmars et chorizo, demi-canard fermier et purée de pommes de terre à l’ail, noix de veau, asperges blanches, jus corsé. Le tout accompagné de vins suggérés et qui se marient forcément très bien. Il faut compter envrion 60 euros par personne pour une totale (apéro, entrée, plat, dessert, 2 verres de vins, café) et les plats tournent autour de 20 euros. Nous avons été charming par this place et c’est sur ce repas sans faute que s’achève notre one day food in paris.

Risotto à l’encre et purée de chorizo

Filet de mulet noir et bouillon safrané

Carte simple et cuisson parfaite, tout ce qu’on aime

Une Albion not perfide at all

Adresses:

Claus 14 rue Jean-Jacques Rousseau Paris 1er metro Louvre Rivoli (1)

Nanashi 31 rue de Paradis Paris 10e  metro Poissonnière (7)

Boco 3 rue Danielle Casanova Paris 1er metro Pyramides (7)

Le petit café du monde entier 95 rue du chemin vert Paris 11e metro Saint Maur (3) Voltaire (9) ou Père Lachaise (2 ou 3)

Albion 80 rue du faubourg Poissonnière Paris 10e métro Saint Georges (12)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>