Le Mac C&C

C’est devenu en quelques temps un incontournable, il n’est plus seulement cantonné aux fast food comme chez Marcel (mais si le grand M jaune qu’on voit partout… ah bon c’est pas chez Marcel???) ou au Vite restaurant (ouais ok je sais, elle est un peu légère celle-là), bref le hamburger a conquis toutes les tables y compris celle des C&C. Et quoi de mieux pour faire avaler la douloureuse rentrée aux kids qu’une bonne soirée burger en famille ou entre amis. Bon forcément, Monsieur Choucroute a tout fait: des pains, les fameux buns, aux steaks hachés, en passant par la sauce…Et oui ça se passe aussi comme ça chez les C&C!

Lire la suite

Tourte normande express

Après l’orgie de gigot et autres viandes et repas complexes de ce week-end pascal, les C&C vous proposent un  plat certes loin d’être light (!!!) mais sans viande et surtout fait en un tour de main. Nous l’avons baptisé tourte normande express bien qu’il soit fait à base de Coulommiers qui n’est pas un fromage normand mais francilien, les puristes nous en voudront, les gourmands pressés nous le pardonneront ! Idéal pour un repas improvisé le soir avec une salade de mâche ou d’endives, ce plat à base de fromage est une bonne transition entre les fondues et Mont d’or hivernaux et les premiers plats printaniers (méthode Coué quand tu nous tiens). Pour la pâte feuilletée, nous vous conseillons de ne pas prendre la premier prix, votre tourte sera meilleure et plus esthétique! La recette est dans la suite de l’article. Lire la suite

Un poulet en or!

C’est dimanche et il fait moche, presque un pléonasme depuis 6 mois par chez nous. Alors pour se mettre un peu de baume au coeur et retrouver la couleur du soleil et le réconfort dans nos assiettes, les C&C vous proposent un poulet en or: une volaille au vin jaune et aux morilles. Un grand classique, pas donné, mais tellement bon. Le goût si spécial du vin jurassien marié au parfum de ces délicieux champignons de printemps… l’essentiel dans cette recette est d’avoir suffisamment de pain pour saucer l’assiette à la fin! A noter que Monsieur Churros, champignoneur en chef, n’a pas encore trouvé les dits champignons dans la nature, nous avons donc opté pour des morilles séchées. Côté vin, une bouteille de vin jaune c’est au bas mot 50 euros. Pour soulager le budget, chez au Fil du vin…libre, notre caviste, Jean Walch nous a conseillé une bouteille de vin du Tarn à 20 euros la bouteille. Comme le vin jaune, ce vin blanc à une belle robe dorée et a été amené à maturité après 7 ans en fût (pour le vin jaune, un minimum de 6 ans et 3 mois est demandé). Le résultat était très réussi. A vous de jouer en suivant la recette.

Au fil du vin…Libre 36 quai des bateliers à Strasbourg 03 88 35 12 09 Lire la suite

Aligot GO GO GO!!!!

Il suffit de mettre un bout de museau dehors pour le constater, l’hiver n’a pas dit son dernier mot. Qu’importe, on en prend notre partie et on enfile sans aucun scrupules les calories. Les C&C vous propose un plat qui tient au corps, un plat mythique, un plat pas souvent réalisé à la maison: l’aligot. Selon le Larousse gastronomique (une des nombreuses bibles culinaires qui envahit les étagères du foyer des C&C), « l’aligot est une préparation à base de pommes de terre, d’ail et de laguiole dans le Rouergue (en Aveyron) ou de cantal en Auvergne, où elle porte le nom de truffade. » Vu la définition, pour être exact, nous avons donc préparé et dégusté une truffade. Cantal ou laguiole côté sex appeal c’est un peu kiffe kiffe, manger un aligot en amoureux c’est un peu comme draguer en doudoune: un challenge!!! Parenthèse France Roche terminée, continuons la définition du Larousse: « ...Le fromage ne doit pas être affiné, aussi utilise-t-on de la tomme fraîche (la meilleure provient de Planèze). Toutefois il est courant de dire que l’aligot est fait avec l’un ou l’autre fromage. » Ouffff, on peut donc garder ce merveilleux jeu de mot en guise de titre, ben oui…truffade fade fade fade, c’est un peu moins vendeur pour un blog gastronomique! Le secret de la réussite de l’aligot réside dans l’incorporation parfaite du fromage au pommes de terre. Il faut que la préparation obtenue « file », c’est à dire qu’elle forme un long filet lorsqu’on soulève la cuillère. Au final, c’est pas si compliqué à condition d’avoir un peu de force dans les biceps (faut bien qu’elles soient brûlées à un moment ou un autre toutes ces fichues calories!). Pour la recette cliquer sur la suite! On vous laisse on attaque une fondue savoyarde, c’est vraiment trop dur l’hiver!

Lire la suite

Beignets et bouboules

Mardi gras est déjà là, alors autant vous dire qu’avant de plonger dans 40 jours de jeûne et d’abstinence, les C&C vont se goinfrer de beignets. Mademoiselle Choupette ne mangera que le délicieux sucre-canelle qui les enrobe. Monsieur Choucroute les aime ronds et pas trop gros. Quant à Madame Churros, ses préférés sont fourrés à la confiture de quetsches ou de framboises. Pour la partie culturelle, car oui les C&C aiment aussi la nourriture spirituelle, sachez chers lecteurs, que le gras de mardi n’est pas directement lié à l’état de vos doigts ou de votre canapé après que l’ensemble de la famille se soient empiffrer de pets de nonne en regardant un bon Walt devant la télé…Faire gras signifiait finir de manger toutes les choses grasses et interdites durant le carême, par extension on en profitait pour faire un peu le plein de calories avant le fatidique mercredi des cendres qui annonçait sa longue période maigre. Bien entendu les C&C seraient tentés de respecter ce jeûne de 40 jours à la lettre, mais le

devoir étant ce qu’il est, nous nous sacrifierons et continuerons à vous approvisionner en recettes et bonnes adresses jusqu’à Pâques! En parlant d’adresses, si vous n’avez pas le temps de faire vous-mêmes les beignets, les C&C vous recommandent ceux de chez Gross, ceux à la crème pâtissière sont à tomber! Place à la recette!

Lire la suite

Bredele time

Que vous soyez alsaciens purs et durs comme Madame Churros (et oui comme quoi il ne faut jamais se fier aux noms ou aux apparences) ou Haregelofene (traduisez « venus d’ailleurs ») comme Monsieur Choucroute, si vous êtes gourmands, il y a une tradition gastronomique à laquelle vous ne résisterez pas en Alsace ce sont les bredele!! Car oui, on peut ne pas aimer la choucroute, le baeckehoffe, les fleischkaechele, les dampfnuddle et autres flammekueche, mais les bredele c’est quasiment impossible. Que la recette soient de Mamie, Mémé, Mamema, la voisine ou d’un livre, peu importe, ce qui compte c’est d’en faire, de les offrir, de les manger encore tièdes puis de les regoûter 15 jours plus tard et de les trouver encore meilleurs. En général, les C&C tournent autour de 7-8 sortes et presque autant de kilos. Nous vous proposons dans la suite 4 recettes. Un petit conseil, certaines recettes sont neutres, elles utilisent autant de jaunes que de blancs d’oeufs mais ce n’est pas le cas de toutes, regardez bien la liste des ingrédients et essayez de marier des sortes qui se « neutralisent » pour ne pas vous  retrouver avec 8 jaunes d’oeufs sur les bras!! Lire la suite

Basses températures…

Ca y est les premiers flocons sont tombés et ont tenu sur les toits de Strasbourg, le thermomètre est passé sous zéro et la cheminée flambe. Une météo idéale pour….faire des bredele…euh oui ça aussi, mais ce sera pour un très prochain post (teasing!!!). Le temps idéal donc pour un plat bien chaud et simple qui tient au corps et mijotte des heures. L’occasion de vous faire découvrir ou redécouvrir la cuisson basse température. Kezako la cuisson basse température???? D’abord la cuisson basse température ce n’est pas cuire avec de la neige ou quand il fait, comme en ce moment, très froid. La basse température comme disent les vrais chefs, est un terme entré dans le vocabulaire des cuisiniers ces dernières années. Mais pas besoin d’être un est top chef pour l’utiliser le principe est assez simple. Monsieur Choucroute ce Michel Chevalet de la gastronomie va vous expliquer cela et vous propose de mettre ses conseils en application avec des joues de boeufs aux carottes des sables « en basse températures ». Lire la suite

2 ans – 2 gâteaux – 2 recettes

2 ans déjà!!!!! Mademoiselle Choupette vient de fêter ses 2 ans, pour l’occasion un petit goûter avec les papis-mamis, marraine Madame tCHüss et parrain Monsieur Choux de Bruxelles a été organisé afin de célébrer dignement l’évènement. En digne fille de son père, Mademoiselle Choupette s’est vue offrir une cuisine! Sur la table 2 gâteaux, un basique : cake au chocolat à réaliser en 20 minutes maxi d’après une recette de la maman de Monsieur Choucroute, un autre plus élaboré, le poires-chocolat et craquant aux Gavottes comptez plutôt 120minutes !!!!! On vous laisse deviner qui a cuisiné quoi…un petit indice il y a des billes de toutes les couleurs sur le gâteau de Madame Churros! Encore bon anniversaire à notre Choupette, bonne dégustation à nos fidèles lecteurs! Les recettes sont dans la suite as usual. Lire la suite

Un plat d’automne

Il pleut, il mouille, c’est la fête à la citrouille ! Aussitôt qu’il pleut petit escargot est tout heureux… On vous passe les dérivés de comptines qui vous envahissent le cerveau et vous trottent dans la tête pendant des heures et des heures, pour en revenir à nos moutons (ceux-là même que la bergère doit rentrer quand il pleut…AAAAAAAAHHHHHH!!!! cri de détresse de parents submergés de chansons pour enfants, à côté desquelles le petit bonhomme en mousse n’est pas un air entêtant.) Bref, revenons-en à la cuisine. Monsieur Choucroute nous a concocté un plat idéal pour un petit dîner simple entre amis ou une première soirée au coin du feu. Un gratin aux potimarrons, épinards et escargots aux copeaux de parmesan. Servi avec une salade et un verre de Savagnin, soudain l’automne, son ciel maussade, ses jours raccourcis et ses soirées fraîches semblent un peu moins difficile à digérer. Lire la suite

L’heure de l’apéro (enfin)

Le proverbe dit « mois de juillet pourri, les apéros tu oublies ». Maintenant que le soleil est de retour, l’hibernation « chips, bière, télé comme si on était en novembre » s’achève. Non pas que les C&C soient foncièrement anti-chips (les Lay’s barbecue ont laissé quelques traces sur les hanches de Madame Churros) ou opposés au bol – que dis-je au saladier de noix de cajou – (les noix de cajou ont laissé quelques traces sur les hanches de Madame Churros), mais pour un apéro un peu plus travaillé nous vous proposons un  canapé courgette-saumon-citron vert. Facile à faire, rapide (sauf si comme Monsieur Choucroute vous êtes un extrémiste et vous fumez votre saumon vous-même) et plein de couleurs pour ENFIN plonger dans l’ambiance de l’été. Accompagné d’un rosé piscine (pour les non-initiés un « piscine » est un alcool noyé de glaçons très rafraîchissant et so Saint Trop’!!!) même les travailleurs de l’été se sentiront en vacances le temps d’un apéro. La recette est juste là dans la suite. Lire la suite

Un week-end avec Sââââââmy!!!!

Lors de notre escapade parisienne nous avons fait un break new yorkais. Comment ça???? c’est pas très clair tout ça. Apportons un peu de lumière à vos lanternes: nous sommes allés prendre un brunch chez Joe Allen, le roi du brunch à l’américaine à Paris. Une adresse très courue et très… à l’américaine. Traduisez: réservation impossible, pied de grue devant la porte en attendant midi tapante et si vous n’êtes pas au complet (soit environ 42 convives, toujours pratique quand on veut déjeuner quelque part et plus particulièrement à Paris), on vous fait poireauter et vous voyez doucement mais sûrement votre table être prise par des gens qui n’ont pas fait la queue de 11h30 à 12h05 mais qui arrivent à 12h30 au complet eux! Pour le reste, briques rouges au mur, juke-box fifties et photo d’american idols. Dans l’assiette plusieurs formules sont proposées:  oeufs brouillés, oeufs miroir, bacon, tex-mex, veggie, sausages etc….C’est vrai que c’est très proche de ce qu’on peut trouver outre-atlantique mais pas dans le top des brunches. Un seul produit et pas n’importe lequel a remporté tous les suffrages: les pancakes. Un vrai régal que les C&C n’ont pas tardé à reproduire à la maison grâce à l’émission radio de François-Regis Gaudry, On va déguster, qui a livré la recette miracle. Le secret c’est le lait: il faut le prendre fermenté. En suivant cette recette (cliquez sur le lien), on sent une vraie différence entre les pancakes et de banales crêpes épaisses. Résultat pas question d’en manger un ou deux on s’en fait une pile façon Scoobydoobydoobydoooooooooo ! Ajoutez une compote de rhubarbe, quelques fraises et du sirop d’érable, la journée ne peut que bien commencer. Un petit truc: faites-en une pile comme les C&C et congelez ceux que vous ne mangez pas par lot de 6-8 en fonction de votre appétit et du nombre de gourmands, un petit coup au micro-ondes et hop vous avez un petit dej’ sympa prêt en deux temps trois mouvements! Pour plus de photos cliquez sur la suite. Lire la suite

La tarte 4B

Certes il fait 20°, on se prélasse en terrasse, on sirotte au soleil et notre palais a envie de fraises, de tomates fraîches et de grillades mais attention amis gourmets nous ne sommes qu’en mars et les produits du printemps ne sont pas encore tous arrivés sur les étals. Alors comme dit le proverbe: « en mars, préfère le boudin à la glace! ». Pour finir l’hiver en beauté, les C&C vous propose donc la tarte 4B (boudin, belle, bonne et bicolore, les vrais Alsaciens pourront même la baptiser la 5B puiqu’elle est aussi au Botiron!!!!). Une recette vue au bistrot Lucullus (bientôt un post sur cette adresse qu’on aime beaucoup) pour cuisiner le boudin (acheté à la boucherie-charcuterie Schlotter) différemment du classique boudin aux pommes, bien que dans la recette ci-dessous, Madame Churros n’hésiterait pas à ajouter une pommes cuite en petits dés à la compote d’oignons, mais le roi de la recette c’est Monsieur Choucroute et il préfère avec des oignons! Pour la recette c’est dans la suite as usual. Lire la suite