Comme une envie de fraises…

Soyons clairs, ce titre était prêt depuis un moment et avait à l’origine une double signification: l’arrivée des fraises dans nos jardins ET l’arrivée annoncée pour juillet de Mister Chouchou, nouveau membre de la tribu C&C et donc l’état de baleine « fraisophile » de Madame Churros. Mais voilà, Mister Chouchou a décidé d’avancer sa venue de quelques semaines… l’envie de fraises de Madame Churros n’a pas diminué pour autant! Ouf, la recette est sauve. Une tarte gourmande, un détournement malinggggg (les amateurs reconnaîtront la référence) du mascarpone. Une recette qui demande un peu de travail, à décliner au fil des fruits de saisons, à vous de revisiter (référence bis!!!). Lire la suite

Beignets et bouboules

Mardi gras est déjà là, alors autant vous dire qu’avant de plonger dans 40 jours de jeûne et d’abstinence, les C&C vont se goinfrer de beignets. Mademoiselle Choupette ne mangera que le délicieux sucre-canelle qui les enrobe. Monsieur Choucroute les aime ronds et pas trop gros. Quant à Madame Churros, ses préférés sont fourrés à la confiture de quetsches ou de framboises. Pour la partie culturelle, car oui les C&C aiment aussi la nourriture spirituelle, sachez chers lecteurs, que le gras de mardi n’est pas directement lié à l’état de vos doigts ou de votre canapé après que l’ensemble de la famille se soient empiffrer de pets de nonne en regardant un bon Walt devant la télé…Faire gras signifiait finir de manger toutes les choses grasses et interdites durant le carême, par extension on en profitait pour faire un peu le plein de calories avant le fatidique mercredi des cendres qui annonçait sa longue période maigre. Bien entendu les C&C seraient tentés de respecter ce jeûne de 40 jours à la lettre, mais le

devoir étant ce qu’il est, nous nous sacrifierons et continuerons à vous approvisionner en recettes et bonnes adresses jusqu’à Pâques! En parlant d’adresses, si vous n’avez pas le temps de faire vous-mêmes les beignets, les C&C vous recommandent ceux de chez Gross, ceux à la crème pâtissière sont à tomber! Place à la recette!

Lire la suite

Bredele time

Que vous soyez alsaciens purs et durs comme Madame Churros (et oui comme quoi il ne faut jamais se fier aux noms ou aux apparences) ou Haregelofene (traduisez « venus d’ailleurs ») comme Monsieur Choucroute, si vous êtes gourmands, il y a une tradition gastronomique à laquelle vous ne résisterez pas en Alsace ce sont les bredele!! Car oui, on peut ne pas aimer la choucroute, le baeckehoffe, les fleischkaechele, les dampfnuddle et autres flammekueche, mais les bredele c’est quasiment impossible. Que la recette soient de Mamie, Mémé, Mamema, la voisine ou d’un livre, peu importe, ce qui compte c’est d’en faire, de les offrir, de les manger encore tièdes puis de les regoûter 15 jours plus tard et de les trouver encore meilleurs. En général, les C&C tournent autour de 7-8 sortes et presque autant de kilos. Nous vous proposons dans la suite 4 recettes. Un petit conseil, certaines recettes sont neutres, elles utilisent autant de jaunes que de blancs d’oeufs mais ce n’est pas le cas de toutes, regardez bien la liste des ingrédients et essayez de marier des sortes qui se « neutralisent » pour ne pas vous  retrouver avec 8 jaunes d’oeufs sur les bras!! Lire la suite

2 ans – 2 gâteaux – 2 recettes

2 ans déjà!!!!! Mademoiselle Choupette vient de fêter ses 2 ans, pour l’occasion un petit goûter avec les papis-mamis, marraine Madame tCHüss et parrain Monsieur Choux de Bruxelles a été organisé afin de célébrer dignement l’évènement. En digne fille de son père, Mademoiselle Choupette s’est vue offrir une cuisine! Sur la table 2 gâteaux, un basique : cake au chocolat à réaliser en 20 minutes maxi d’après une recette de la maman de Monsieur Choucroute, un autre plus élaboré, le poires-chocolat et craquant aux Gavottes comptez plutôt 120minutes !!!!! On vous laisse deviner qui a cuisiné quoi…un petit indice il y a des billes de toutes les couleurs sur le gâteau de Madame Churros! Encore bon anniversaire à notre Choupette, bonne dégustation à nos fidèles lecteurs! Les recettes sont dans la suite as usual. Lire la suite

L’incroyable gâteau de Madame Lambert

Avertissement : attention lire ce post et ne pas faire la recette qui suit peut nuire très gravement à vos papilles. Pour leur 69e post (un chiffre porte bonheur selon les Indiens), les C&C ont décidé de vous faire un cadeau. Car la recette qui suit n’est pas une simple recette c’est THE recette, celle avec laquelle vous allez réconcilier le supporter de l’OM et celui du PSG, la belle-mère et sa bru, le chat et la souris, j’en passe et des meilleures. La recette de ce gâteau a été donnée à la Maman de Monsieur Choucroute par une collègue du papa de ce dernier (vous suivez?), cette dame s’appelle Madame Lambert. Et chaque été, quand arrivent les fraises et les framboises, Madame Churros bénit cette admirable pâtissière amateur dont elle ne connaît que le nom et l’extraordinaire recette pour cet incroyable gâteau à base de crème chantilly, de fraises ou de framboises, et de meringues. Alors là, vous vous dites sans doute, tous ces superlatifs c’est un peu exagéré. Et bien testez la recette qui suit et on en reparle. Mis à part l’étalage de la pâte qui demande un petit coup de main mais surtout de la patience (et ceux qui connaissent un peu Madame Churros savent que ce n’est pas sa qualité première, pourtant elle étale cette pâte, c’est dire si ça le vaut bien!), la recette est simple comme bonjour. Vous n’avez plus qu’une seule envie : goûter l’incroyable gâteau de Madame Lambert, c’est normal, on vous avait prévenu! Alors vite cliquez sur la suite pour connaître la recettte de l’incroyable gâteau de Madame Lambert. Lire la suite

Un week-end avec Sââââââmy!!!!

Lors de notre escapade parisienne nous avons fait un break new yorkais. Comment ça???? c’est pas très clair tout ça. Apportons un peu de lumière à vos lanternes: nous sommes allés prendre un brunch chez Joe Allen, le roi du brunch à l’américaine à Paris. Une adresse très courue et très… à l’américaine. Traduisez: réservation impossible, pied de grue devant la porte en attendant midi tapante et si vous n’êtes pas au complet (soit environ 42 convives, toujours pratique quand on veut déjeuner quelque part et plus particulièrement à Paris), on vous fait poireauter et vous voyez doucement mais sûrement votre table être prise par des gens qui n’ont pas fait la queue de 11h30 à 12h05 mais qui arrivent à 12h30 au complet eux! Pour le reste, briques rouges au mur, juke-box fifties et photo d’american idols. Dans l’assiette plusieurs formules sont proposées:  oeufs brouillés, oeufs miroir, bacon, tex-mex, veggie, sausages etc….C’est vrai que c’est très proche de ce qu’on peut trouver outre-atlantique mais pas dans le top des brunches. Un seul produit et pas n’importe lequel a remporté tous les suffrages: les pancakes. Un vrai régal que les C&C n’ont pas tardé à reproduire à la maison grâce à l’émission radio de François-Regis Gaudry, On va déguster, qui a livré la recette miracle. Le secret c’est le lait: il faut le prendre fermenté. En suivant cette recette (cliquez sur le lien), on sent une vraie différence entre les pancakes et de banales crêpes épaisses. Résultat pas question d’en manger un ou deux on s’en fait une pile façon Scoobydoobydoobydoooooooooo ! Ajoutez une compote de rhubarbe, quelques fraises et du sirop d’érable, la journée ne peut que bien commencer. Un petit truc: faites-en une pile comme les C&C et congelez ceux que vous ne mangez pas par lot de 6-8 en fonction de votre appétit et du nombre de gourmands, un petit coup au micro-ondes et hop vous avez un petit dej’ sympa prêt en deux temps trois mouvements! Pour plus de photos cliquez sur la suite. Lire la suite

Comme une envie de fraises….

 

C’est un fait assez rare pour le souligner, mais cette année c’est Monsieur Choucroute qui a craqué en premier et un beau jour, il a rapporté dans son panier une petite cagette de fraises. Un 1er mai c’est un peu tôt, mais le parfum et la couleur de ces ciflorettes récoltées dans le sud de la France nous ont tout de suite tapé dans l’oeil et titillé les narines. Madame Churros a été assignée à la tâche la plus noble de la recette – comme souvent d’ailleurs – et a équeuté ces petits rubis qui annoncent le soleil, l’été, la plage, le pastaga, la farniente, les cigales…ouh la mais je m’emballe. En croquant les fruits sans sucre, ni chantilly, nous n’avons pas été déçus: du goût, pas trop d’eau et une belle chair. Après s’être fait une coupelle « light » pour le soir avec un nuage de chantilly vanillée, Monsieur Choucroute, ce grand amoureux de la cuisine classique, a voulu faire une tarte aux fraises avec pâte sucrée et crème pâtissière. Un mariage simple mais toujours réussi dont les C&C vous livre la recette dans la suite. Lire la suite

Des choux et Moscou!

Une fois encore les C&C se sont sacrifiés pour tester de nouvelles adresses et sont partis en expédition parisienne. Au programme du rock, du glam, du sexe, de l’aventure… non on déconne, pas mal de bonnes adresses, de la bonne musique (cliquez sur les liens musique vous ne serez pas déçu) et beaucoup de rires avec nos potes les Chow-Chow ! Comme c’est un week-end totalement crazy on va commencer par la fin à savoir le dessert. Deux boutiques très différentes, et d’abord le baroque de la russie au Café Pouchkine. Le propriétaire du célèbre café moscovite décline sa marque dans le monde entier et à Paris c’est un corner pâtisserie au Printemps qui a vu le jour en juillet dernier. On n’avait pas vraiment prévu de tester cette adresse mais impossible de résister. La vitrine rappelle les oeufs de Fabergé. Les desserts sont tout simplement magnifiques. Des dômes, des couronnes, de l’or, des couleurs, on se croirait dans une église orthodoxe. Si vous êtes dans le coin du boulevard Haussmann passez juste pour le plaisir des yeux. Côté papilles, l’inspiration russe est présente à travers les produits (comme par exemple le tvorog, fromage frais russe ou encore la feijoa, la goyave ananas qu’on trouve notamment en Russie), mais c’est Emmanuel Ryon, un chef pâtissier français qui est aux commandes. Nous avions pris un Napoléon (une sorte de mille-feuille au tvorog entouré d’une feuille de brick- photo ci-dessus), un entremet au caramel dont le nom m’échappe et Bons baisers de Moscou, au chocolat. Tout ne nous a pas emballés, mais une chose est certaine, les textures découvertes lors de cette dégustation ne ressemblent à aucune autre, et pourtant Dieu sait que Madame Churros en a déjà goûté des pâtisseries! Le café Pouchkine est donc un endroit hors normes dans tous les sens du terme.

Beaucoup plus sage, notre deuxième adresse sucrée est LA boutique que Madame Churros aurait aimé ouvrir. Popelini est une boutique consacrée aux choux à la crème. Bête comme chou me direz-vous, je réponds : divinement bon et fort astucieux ! Une dizaine de parfums dont certains changent au gré des humeurs de la chef pâtissière. Pour la petite histoire, c’est en 1540 que la pâte à choux fait son apparition. À l’époque, un pâtissier italien, Popelini, confectionne un gâteau à partir d’une pâte desséchée sur le feu qu’on appelait «pâte à chaud». Au fil des années, le nom s’est transformé pour devenir «pâte à choux». Au départ on ne devait en acheter que 6, mais Madame Churros et Monsieur Chow-Chow, les dépensiers de l’équipée sauvage, ont vite décidé d’opter pour une boîte de 12, 3 bouchées plus tard tout était mangé!

Café Pouchkine 64 boulevard Haussmann Paris 9e

Popelini 29 rue Debelleyme Paris 3e ou 44 rue des Martyrs Paris 9e

Plus de photos si vous cliquez sur la suite.

Lire la suite

A la bonne heure, c’est la Chandeleur

Il fait froid, très froid, glacial même, alors quoi de mieux pour se réchauffer que quelques crêpes tartinées de miel, Nutella et autres bonnes confitures maison. Sans oublier bien sûr la crêpe préférée de Monsieur Choucroute et de Gilbert:  la crêpe au suc ! Une pâte à crêpe : quelle recette super basique diront certains, pourtant il existe des petits trucs en plus qui font la différence. Comme par exemple faire un « beurre noisette » (la définition et le mode d’emploi sont dans la recette) et l’incorporer à votre pâte. Ou encore laisser bien chauffer votre poêle avant de verser la première louche de pâte et utiliser une poêle à fond fin. En suivant ces deux conseils et la recette des C&C, vos crêpes ressembleront à de la dentelle de Calais! Faites également attention à ne pas verser trop de pâte dans la poêle, une crêpe ce n’est pas un pancake ou un eierkuchen, pour être bonne, elle doit être fine! Enfin, tordons le coup à une vieille idée reçue: inutile de laisser reposer la pâte, sitôt préparée, faites vos crêpes et que ça saute! Pour la recette des crêpes par les C&C, c’est en cliquant sur la suite!

Lire la suite

Loulou la galette!

Elle inaugure l’année gastronomique: la galette des rois. Pour certains c’est une brioche, dans le sud de la France on la décore de fruits confits et désormais certains bouchers font même des tourtes-galettes des rois. Mais la plus célèbre reste celle en pâte feuilletée garnie de frangipane ou de pommes, voire les deux. Certains pâtissiers n’hésitent pas à décliner en frangipane chocolat, pommes au calvados et autre cerises-pistache. Les C&C vous propose une version poires-noisettes. Monsieur Choucroute en bon extrémiste du goût a fait lui-même sa pâte feuilletée. Il a suivi la recette de Christophe Michalak de pâte feuilletée inversée. Pâte feuilletée inversée ckoiça? Et bien en temps normal une pâte feuilletée se prépare en étalant le beurre à l’intérieur d’une pâte à base de farine. Dans la pâte feuilletée inversée, c’est le contraire, le beurre enrobe la pâte. Mais si la pâte feuilletée vous effraye achetez-en une chez votre boulanger-pâtissier ou en surgelé, celle de Picard est de bonne qualité. Pour la suite de la recette cliquez sur le lien in english please « continue reading » et surtout n’oubliez pas la fève (information Question pour un champion: je collections les petites trucs en porcelaine qu’on trouve dans la galette des rois, de petits personnages qu’on glisse dans la frangipane, que les pâtissiers même amateurs n’ont pas intérêt à oublier sinon ça craint, vu mon nom on pourrait imaginer que je collectionne les Fabien ou les Fabrice mais en  fait je suis  un collectionneur de fèves, je suis, je suis: un fabophile!). Lire la suite

La torche fight !

Une fois encore les C&C n’ont reculé devant rien, ont parcouru toute la ville par vents et marées, n’ont ménagé ni leur estomac, ni leurs papilles, pour alimenter cette rubrique intitulée: CHOUette la bagarre! Sur le ring cette semaine: les torches aux marrons. « Les quoi? » demanderont les Français de l’intérieur, « Les torches aux marrons, ce sont les Mont-Blanc d’Outre-Vosges« , répondront les Alsaciens. Le Mont-Blanc c’est LA spécialité de la maison Angelina à Paris. Ils en vendent 400 par jour! C’est aussi, le dessert favori de Madame Churros – avec les mille-feuilles, les tartes au citron meringuées, les banana split, les babas au rhum, les religieuses au café, et aussi les souris en sucre et encore les patates pâtes d’amandes… en fait,  Madame Churros a beaucoup de trucs préférés quand il s’agit de sucré! C’est un entremet qui apparaît dans les vitrines des pâtissiers fin septembre et disparaît en mars, un dessert typiquement hivernal =t rès riche en calories ;-( . Pour ceux qui ne connaissant pas les ingrédients de ce classique , un petit rappel: vermicelles de pâte de marrons (vanillée ou non, nous en parlerons plus tard), crème chantilly et meringue. Principale différence entre l’entremet de l’intérieur et celui des Alsaciens: en Alsace, le tout repose sur un fond de pâte sucrée. Nous avons testé  6 pâtisseries de Strasbourg où nous avons nos habitudes: Mulhaupt, Naegel, Gillmann, Ziegler, Christian et Stein. Pour le détail de notre grand test cliquez sur la suite. Lire la suite

Verveine-pêche, le retour: soupe de pêche, verveine et fraises

 

On vous avait bien dit que cette association pêches-verveine nous avait plu lors de nos vacances. Voici un dessert plus léger que ce fameux millefeuille dégusté à Aix.

Soupe de pêche, verveine et fraises

Les Ingrédients

100 g de sucre
240 g d’eau
4 pêches blanches
8 grosses fraises
4 branches de verveine

La recette

Laver les fruits et la verveine. Équeuter les fraises.

Mettre dans une casserole l’eau, le sucre, les fraises coupées en tranches et les branches de verveine fraîche.

Porter à ébullition et laisser infuser à feu doux pendant une dizaine de minutes, couper le feu et laisser refroidir pendant 1 heure, puis passer le sirop dans une passoire fine.

Couper les pêches blanches en fins quartiers et les déposer dans un saladier.

Réchauffer un peu le sirop et le verser sur les pêches.

Mettre au frais et servir le lendemain accompagné de petits gâteaux secs (des langues de chat par exemple).

Lire la suite